Débuter le Fitness

SOURCE : LOTUS ET BOUCHE COUSUE 

 

Débuter le fitness : cela peut arriver, on est motivée et puis finalement tout ce monde semble complètement parallèle et incompréhensible. Avant de vous désespérer, lisez ces quelques conseils pour bien débuter le fitness et la musculation.

Débuter le fitness

Il est normal d’être effrayée lorsqu’on souhaite démarrer quelque chose de nouveau, que ce soit sportif, artistique ou autre. Le fitness ne déroge pas à cette crainte. Mais sachez qu’il existe des petites clés pour ne pas partir en courant (quoique ça constituerait une première séance de running intéressante !) lorsque l’on commence le fitness.

On accepte d’être débutante

Il ne faut pas être mal à l’aise à l’idée de ne rien y comprendre et d’être tout à fait dépassée. Rappelez-vous, même les plus grands experts ont un jour été débutants. Il ne faut donc pas paniquer, ni s’éparpiller sous peine d’arrêter avant même d’avoir essayer. On s’entraine selon son niveau, selon son rythme et pas selon la façon de faire des autres.

 

Se faire aider

Manger ceci et cela avant l’entrainement, faire des séries courtes ou longues, quel nombre de répétitions, pour sécher ou prendre en volume… tant de charabia ! Il est normal d’être dépassée et plutôt que de mélanger plein de conseils trouvés sur le net, organisez-les. Selon vos objectifs, votre niveau vous devrez adapter les conseils. N’hésitez pas çà consulter un coach de votre salle de sport ou un spécialiste de votre entourage. D’autant qu’au début certains exercices ne sont pas nécessairement faciles à comprendre niveau posture (squat, gainage etc.), partez donc sur de bonnes bases et inutile de charger au début. Apprenez les bons mouvements au poids du corps dans un premier temps.

On a la dégaine appropriée

On voit souvent entre septembre et octobre des groupes de filles qui arrivent pour 3 séances, qu’on ne revoit plus, hyper lookées, bien coiffées et qui partent de la salle intactes. Les filles, à la salle quand on termine une bonne séance on sort en nage, décoiffée par le frottement de la tête sur le tapis lors des abdominaux et avec le visage rouge ! C’est ça le sport ! Sinon c’est que vous vous êtes égarées et que le salon de thé est 200 mètres après ! Alors on peut comprendre aussi qu’on est vite mal à l’aise, c’est intime tout de même d’être vue de la sorte. Vous serez gênée uniquement au début, une fois les premiers résultats vus sur votre corps vous serez à fond ! L’idéal est donc de choisir une tenue qui cache au maximum tous les « dégâts esthétiques » de la séance : on évite le 100% coton de couleur claire, qui laissera voir toute votre transpiration par exemple !

 

On ne vise pas trop haut

OK vous avez peut-être un objectif à priori difficile à atteindre (perte de poids importante, tonification etc.), mais procédez par pallier sinon vous serez découragée en moins de 2 semaines. Chaque mois, faites évoluer vos ambitions. Par exemple, cela peut être premier mois, je mange sain, je me crée un compte Instagram et je pratique au moins 2 heures de sport par semaine. Deuxième mois, une fois toutes ces habitudes acquises, on complique, je fais au moins 4 heures de sport par semaine (2 heures de cardio, 2 heures de renforcement musculaire), et je ne mange quasiment plus d’aliments industriels etc.

On arrête les idées reçues

Mesdemoiselles, mesdames, non le fitness ne vous fera pas ressembler à un homme ! Et au fond vous le savez aussi, cela sert juste de prétexte pour ne pas commencer, on vous a repéré 

 Une fois aidée par votre coach, vous saurez exactement quel poids ajouter pour sculpter votre corps selon vos objectifs sans gagner en volume. Car il est possible d’affiner le muscle en fitness et pas uniquement de le faire gonfler ! L’idée est bien souvent que le poids ajouté vous donne du fil à retordre sans que vous soyez non plus morte d’épuisement à la fin de vos séries.

 

On n’est pas là pour rire

OK le sport permet de décompresser et se vider la tête, mais ce n’est pas une réunion Tupperware ! Trop de personnes blablatent aux machines, négligeant complètement le temps de récupération utile entre chaque série. Quand on est à la salle on donne tout. Ce n’est que l’histoire d’une heure en moyenne, on ne lâche rien. On souffre, on a mal, on se demande pourquoi on s’inflige tout ça au début, mais rappelez-vous qu’une fois dehors vous serez bien et que vous aurez oublié toute cette douleur ! Alors on oublie le joli brushing fait le matin, on transpire !

On travaille l’intégralité du corps

Messieurs seront aux machines haut du corps pendant que mesdames seront à celles dédiées au bas du corps. Ce n’est pas caricatural, c’est une réalité, mais c’est aussi une erreur. Il faut que le corps soit harmonieux, et aussi robuste en haut qu’en bas, pour ne pas créer de déséquilibre et donc de blessure. Alors bien sur, vous pouvez insister plus sur la zone qui selon vous nécessite le plus de travail, mais cela ne veut pas dire oublier le reste.

 

On se concentre

Comme lors des repas, il est conseillé de ne pas faire mille choses pendant un exercice. On se focalise sur le mouvement et on l’intensifie on contractant le muscle qui travaille. Par exemple lors de l’exercice du Pont, on contracte volontairement les fessiers. Cela fait davantage travailler le muscle, et on obtient des résultats donc plus rapidement.

30% de sport, 70% d’alimentation

et ça, on ne répétera jamais suffisamment ! Le coup du « allez ce soir j’ai droit à 2 Mars glacés après ce que j’ai donné » est parfaitement inutile ! Le sport sera bénéfique seulement si vous l’ajoutez à votre routine et pas si vous le substituez à autre chose. On ne compense pas, auquel cas on stagne. Si vous vous entrainez bien, et mangez convenablement en 4 semaines vous sentirez déjà les résultats et 8 semaines vous commencerez à les voir